24 janvier 2022 Par ulimiz 0

Ce que mon père ne m’a peut-être pas dit

DE SOUEF ALI AMANE [Bilk & Soul]

Une conversation filée, tissée avec des bouts d’entretien, enregistré sur les hauteurs de Shwadjuni, non loin de Mitsudje, sa ville natale. Un livre qui raconte l’homme qu’il a été pendant plus de 85 ans. On y lit qu’il était « surprenant, voire provocateur, par moments. Il pouvait être taquin, moqueur, joueur à l’égard de ceux qui lui rendaient visite ». On y lit qu’il aimait bien entretenir une cour, « faite d’illustres inconnus, de proches et d’amis lointains ». On y lit enfin qu’il se dressait souvent contre l’ordre établi, avait peur de l’étouffement social, était obsédé par la radicalité. M. Souef y raconte son enfance, parle de son père, de ses aventures à Majunga, de son entrée à la “Garde Comores”, de sa contribution au twarab, avec la fameuse histoire de Pomu tsi landza zamani

Une belle conversation au seuil de sa vie.

Pour commander le livre de Souef Ali amane, cliquer ici.